Les travaux d’une journée de sensibilisation autour du projet de l’employabilité des jeunes

Les travaux d’une journée de sensibilisation autour du projet de l’employabilité des jeunes

Les travaux d’une journée de sensibilisation autour du projet de l’employabilité des jeunes ont démarré mardi dans les locaux de l’Académie diplomatique à Nouakchott.

Ce projet a pour objectif de former 60 000 jeunes en chômage, dont 50 % de filles, dans divers métiers pour un meilleur accès au marché du travail. Le projet destiné aux jeunes de 15 à 24 est financé par la Banque mondiale et l’État mauritanien.

Les interventions de ce projet, à la mise en œuvre duquel participent l’Agence nationale de l’emploi, l’Institut national de promotion de la formation technique et professionnelle et la Délégation Taazour, concernent les wilayas de Nouakchott, des du Hodh Charghi, du Hodh Gharbi, de l’Assaba, du Guidimakha et du Trarza.

A cette occasion, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, M. Taleb Ould Sid’Ahmed, a souligné que la Mauritanie paie très cher aujourd’hui, le prix de plusieurs années d’une mauvaise politique d’intégration de cette couche de jeunes ayant abandonné les études, sans formation professionnelle et dont plusieurs ont été happés par les pièges de la criminalité et de l’extrémisme.

Il a ajouté que le but principal de ce projet est de donner à ces jeunes l’opportunité d’intégrer la vie active et de faire revivre en eux l’espoir afin qu’ils ne restent pas sur le bord de la route.

L’ouverture de la journée s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle, M. Abdessalam Ould Cheikh Saadbouh, du wali de Nouakchott Ouest, du maire de Tevragh Zeina et de plusieurs cadres du ministère.